SOMMAIRE élèves satellite cartes Normandie pédagogie liens documents programmes actualités

Chapitre 1 : Le citoyen et la cité à Athènes au Ve siècle av J.C

Seconde
23 septembre 00

DARIER J.M.,
Lycée de la vallée du Cailly, Rouen

Histoire contrôle 1 :


Commentaire d'un document historique:

 

Vertus et vices de la constitution athénienne

" THÉSÉE : [1]
Notre cité n'est pas au pouvoir d'un seul homme: elle est libre. Son peuple la gouverne:
tour à tour, les citoyens reçoivent le pouvoir, pour un an [2]. Elle n'accorde aucun privilège à la
fortune. Le pauvre et le riche y ont des droits égaux.

LE HÉRAUT THÉBAIN : [3]
La cité dont je viens est gouvernée par un seul homme, et non par la foule. Personne ne la flatte ou ne l'exalte par son éloquence, personne ne la tourne ou la retourne selon son seul intérêt particulier […] D'ailleurs comment le peuple, qui n'est pas capable de raisonnements droits, pourrait-il mener une cité sur le droit chemin? Un pauvre paysan, même instruit, en raison de son travail, ne peut consacrer son attention aux affaires publiques.

THÉSÉE :
[… ] Pour une cité, rien n'est pire qu'un tyran. Sous la tyrannie, les lois ne sont pas les mêmes pour tous […] l'égalité n'existe plus. Au contraire, sous le règne des lois écrites, pauvres et riches ont les mêmes droits. Le faible peut répondre à l'insulte du fort, et le petit, s'il a le droit pour lui, peut l'emporter sur le grand. La liberté, elle est dans ces paroles: "Qui veut donner à l'assemblée un sage avis pour le bien de la cité ?". Qui veut parler se met en avant, qui n'a rien à dire se tait. Peut-on imaginer plus belle égalité entre les citoyens?"

Euripide [4] , Les Suppliantes ; vers 404 et suivants ( date : environ 422 av. J.C.)

 


Questionnaire :

1. Présentez le document (nature, sources, date, contexte historique, message délivré).
2. Quels sont les principes sur lesquels repose le régime politique athénien?
3. A quelles institutions athéniennes Thésée fait-il allusion ?
4. Quels sont les défauts de ce système politique selon le Thébain? Ses reproches sont-ils justifiés ?
5. Concluez en montrant l'intérêt du texte.

Les réponses aux questions 2, 3 et 4 doivent reposer sur de courtes citations du texte expliquées par des faits historiques précis tirés du cours ou du manuel.

 

[1] Thésée : héros mythique d'Athènes
[2] durée d'un mandat politique. Aujourd'hui les députés sont élus pour cinq ans, le président de la République pour 7 ans.
[3] héraut thébain : messager de la cité de Thèbes. Rivale d'Athènes, Thèbes est gouvernée par un tyran. (dictateur dont le pouvoir obtenu par un coup de force est souvent sans limites légales.)
[4] Euripide : athénien, 480-406 avant Jésus Christ environ, auteur de nombreuses tragédies.



Proposition de corrigé :

 

  1. Présentation :
    Ce document est l'extrait d'un dialogue entre Thésée, héros athénien mythique et un Héraut thébain, messager d'une ville rivale d'Athènes. Ce dialogue est tiré des " Suppliantes ", une tragédie d'Euripide (480-406 avant Jésus Christ), un athénien auteur de nombreuses pièces de théâtre. Le sujet de ce dialogue est politique, les deux intervenants comparent les institutions de leur cité d'origine. Il fut écrit vers 422 avant Jésus Christ. Le V° siècle vit se développer à Athènes un nouveau type de régime politique, la démocratie. Ce fut aussi un temps d'apogée pour la cité (siècle de Périclès) et un temps de guerre entre cités grecques (guerre du Péloponnèse).
  2. Les principes :
    Athènes est une démocratie fondée sur la souveraineté du peuple : " son peuple la gouverne ". Il règne dans la cité une certaine égalité, "le pauvre et le riche y ont des droits égaux". Le citoyen dispose en effet de l'égalité politique ( droit de vote) et de l'égalité devant la loi ou isonomie puisque "le petit s'il a le droit pour lui peut l'emporter sur le plus fort". Enfin les Athéniens sont libres, chacun peut notamment exprimer son opinion sur la politique de la cité, " Qui veut parle se met en avant, qui n'a rien à dire se tait." Chacun peut même proposer une loi à ses concitoyens ou mettre en accusation un responsable politique.
  3. Les institutions athéniennes :
    La démocratie athénienne repose essentiellement sur l'existence "d'une assemblée" de tous les citoyens ou ecclésia. Cette ecclésia a des pouvoirs importants: elle discute et vote les lois elle décide de la guerre et de la paix, elle peut voter l'ostracisme.
    A cette assemblée s'ajoute un conseil de 500 personnes qui prépare les lois, la boulé, un tribunal populaire de 6000 jurés, l'Héliée. Leurs membres sont tirés au sort pour un an. Il faut aussi chaque année élire ou tirer au sort 700 magistrats comme les archontes ou les stratèges. Cette pratique peut faire effectivement dire que "tour à tour les citoyens reçoivent le pouvoir pour un an".
  4. Les défauts des institutions :
    Le Thébain évoque avec raison à partir de l'exemple du "paysan" le problème de la participation. En effet il apparaît difficile de concilier travail et vie politique. Nombre de citoyens sont d'ailleurs trop éloignés des lieux de réunion ( plus de 40km pour Marathon). On peut s'interroger sur le nombre de citoyens qui assistaient aux séances. On estime à 9000 personnes la capacité des gradins sur la Pnyx or il y avait environ 40000 citoyens.
    Le Thébain accuse aussi la démocratie athénienne d'être un gouvernement par la "foule". D'après lui, un homme habile peut la flatter ou l'exalter "par son éloquence". Le manque de culture et de pratique politique est en effet un obstacle dans un régime où l'action primordiale est de prendre la parole; ceux qui n'ont pas acquis cet enseignement doivent faire le plus souvent office de figurants. En outre la corruption est possible car le vote se fait à main levée. Un ambitieux peut donc gouverner la cité "selon son seul intérêt particulier" et non dans l'intérêt de l'ensemble du peuple.
  5. L'intérêt du document :
    Cet extrait de pièce en évoquant les qualités et les défauts de la démocratie athénienne révèle combien ce régime particulier est encore l'objet d'un débat. Dans la Grèce du V° siècle dominent les régimes oligarchiques, monarchiques ou tyranniques comme à Thèbes. Ce texte montre aussi que le théâtre n'est pas pour les Athéniens un simple loisir; il a aussi une fonction civique, celle de renforcer la cohésion de la cité.


 


tÚlÚchargez !


Vous pouvez tÚlÚcharger cette fiche aux formats suivants :